Air Max 90

Des tenues de sport identiques pour «renforcer l’esprit d’équipe et de cohésion» chez les 3800 élèves des établissements scolaires publics de Monaco. C’est le projet imaginé par le ministère de l’éducation nationale monégasque, soutenu par la Fondation Princesse Charlène et l’Association des Parents d’Elèves de Monaco (APEM). Une tenue qui va obliger les parents à débourser près de 60 euros puisque le ministère a choisi de travailler des habits de la marque Nike, en vente dans un seul magasin de la principauté. Certains parents d’élèves sont révoltés par cette injonction, dont ils n’ont pris connaissance qu’en consultant récemment la liste des fournitures scolaires pour la rentrée 2014.

Du CP à la terminale en passant par le collège, tous les petits monégasques devront donc dès septembre prochain compter dans leur cartable un ensemble sportif composé d’une veste de survêtement et d’un tee-shirt avec des flocages «Monaco», ainsi qu’un short et un maillot de bain. D’une unique couleur rouge et ornées de la caractéristique virgule blanche (les deux couleurs du drapeau de la Principauté), les différentes pièces sont clairement identifiées de la marque américaine Nike. «Après examen attentif de toutes les propositions, celle de NIKE Store Monte-Carlo a été retenue en raison de la qualité des produits et du prix proposé» explique la principauté.

À l’APEM, où l’on a déjà reçu plusieurs plaintes de parents d’élèves, on tente de modérer l’emballement. «C’est vrai que ça a été un peu précipité», reconnaît la présidente Ingrid de Bruyn. «Je peux comprendre qu’on n’aime pas se faire imposer des choses, mais personne ne se soulève quand on oblige à acheter une calculatrice ultra technique dans les grandes classes!» Selon l’Association, seuls 10% des parents d’élèves seraient contre cette mesure. «Cela fait des années que nous recevons des demandes de parents pour rétablir l’uniforme à l’école dans un souci d’égalité, en créant cet uniforme sportif le ministère a aussi répondu à cette envie.» Quant au prix de l’équipement, il est jugé raisonnable pour le prix du marché: «pour quatre pièces de qualité, ça n’est pas du tout excessif» souffle Ingrid de Bruyn.