Nike Air mac 2016

Arrivée plus tard en NBA grâce à un cursus universitaire assez remarquable du côté de North Carolina, la légende des Bulls avait dépassé Kareem Abdul-Jabbar et ses 5,762 points en carrière en Playoffs. On avait donc un peu de mal à voir qui que ce soit taper la barre imposée par Sa Majesté, quelques 5,987 pions accumulés entre bastons avec les Pistons, gifles en Finales NBA et sweeps avec l’armée intouchable de Chicago. Et bien finalement… un petit coquin s’est glissé entre les pages de l’histoire et s’est offert la couverture du bouquin.C’est donc ce jeudi 25 mai 2017, lors du Game 5 à Boston opposant les Celtics aux Cavs que le King s’est assis sur un nouveau trône : une flèche à trois-points, en fin de 3ème quart-temps, permettant à LeBron James de dépasser la barre des 5,987 points.

Sans en faire une tonne, en serrant tout simplement le poing de retour en défense, l’animal de Cleveland a posé son lourd fessier sur un record qu’il va continuer à pousser. Et c’est là que le plus flippant est à venir. Âgé de 32 ans seulement, James semble au top de sa forme et a prévu de continuer à dominer sa Conférence Est. Entre une barre des 6000 voire des 7000 points qui sera dépassée, et l’interdiction imposée aux lycéens d’intégrer la NBA, le prochain garçon qui ira chercher LeBron n’est probablement pas né. C’est à la fois sa régularité, sa discipline et sa variété dans le scoring qui a permis un tel record, sans parler de ces… 6 finales consécutives jouées, la septième démarrant jeudi prochain dans un stade californien que James connaît tout particulièrement.

Avec plus de matchs joués que Jordan (212) et une moyenne tout de même énorme (28,2 points), LeBron s’est offert la crème des records chez les meilleurs joueurs de l’histoire. Un record qu’il va monter à des hauteurs assez folles, sachant qu’il a pas mal de temps devant lui et d’essence dans son moteur.Move over, Jordan ! Il y a un nouveau meilleur marqueur dans l’histoire des Playoffs. Trop bourrin pour certains ? Présent depuis trop longtemps pour d’autres ? Bla, bla, bla : LeBron James est au sommet des scoreurs au printemps, il faut faire avec. Longue vie au roi !