Nike Air Max 2013

On a ainsi pu apprendre que la marque allemande a, un temps, joui d’une production 100% Made in France avec des usines en Alsace ou découvrir les « city series », des modèles de football bas et coloré, associés aux grandes villes comme Bruxelles, Manchester ou Berne, ou encore qu’il était possible de personnaliser ses sneakers immaculées avec un kit de peinture. Si les emblématiques Stan Smith nous tapent de suite à l’œil tout comme les adidas Zx Flux (dont le Textile Pack a été dévoilé) ou les Superstar qui se payent un retour en grâce, on se laisse surprendre par des modèles absents de notre culture sneaker, et pour cause.

Certaines collaborations qui n’ont jamais été commercialisées sont ici présentées pour la première fois, comme des samples d’une capsule avec Nigo, nouveau directeur artistique d’Uniqlo et BFF de Pharrell Williams, qui a collaboré avec adidas Stan Smith pour le Tennis Pack.Côté grands noms, ce ne sont pas seulement les Americana, Gazelle ou Rivalry qui vous feront vibrer puisque sont aussi réunies des dizaines de paires dédicacées par des personnalités (Kate Moss, Noel Gallagher, Missy Elliott, The Clash, Kanye West qui collabore avec adidas, etc…). Pour la plupart jamais portées, les paires adidas présentées ont été chinées, achetées sur Internet ou sont le fruit d’échanges et reventes entre quelques initiés qui partagent leur bon plan.

Une partie de la collection s’est construite en rachetant un stock à Carlos Ruiz, un argentin qui possédait depuis une trentaine d’années une boutique adidas à Buenos Aires. Les collectionneurs, emmenés par Gary Aspden, ont pu aller à sa rencontre et découvrir un lieu encore dans son jus avec une vitrine vintage. Un voyage immortalisé dans un mini reportage. Le shop et la réserve étaient remplis du sol au plafond de boites à chaussures bleues, iconique symbole de la marque. Après un long inventaire un jour de soleil et sans clim, et quelques paires achetées à Carlos, l’équipe a souhaité racheter une plus grosse partie du stock du commerçant. « Vous en avez eu assez (…) ils sont comme mes enfants » a répondu Carlos Ruiz. Il n’y a pas d’âge pour être collectionneur.