Nike Air Max 4

Piqués au vif par les paroles de leur entraîneur, les coéquipiers de Victor Oladipo revenaient des vestiaires avec de bien meilleures intentions et c’est notamment défensivement qu’ils vont refaire leur retard, petit à petit. Evan Fournier est dans un grand soir, tout comme Elfrid Payton dont les efforts commencent à payer avec un shoot devenu un peu plus fiable cette année (24 points, 7 rebonds et 6 assists à 11/23) et il faut un beau combo spin move en attaque puis contre autoritaire en défense de la part des deux bébés de Minny pour envoyer le match en prolongation. La quatrième de la saison pour le Magic battu après deux OT contre le Thunder dans le match de l’année puis face à Houston au début du mois.

Cette fois-ci, le Magic ne se laisse pas déborder et c’est notre frenchie qui va verrouiller le succès des locaux grâce à un triple bien couillu sur la tête de Tayshaun Prince à trois secondes du buzzer. « Don’t Google » termine une nouvelle fois au-dessus des 20 unités et confirme sa grande forme du moment (26 points, 4 rebonds, 3 passes décisives à 9/17 et 5/7 du parking). En plus de sa performance offensive, c’est lui qui avait la charge de défendre sur « Wigo » dans le money time, preuve de la totale confiance de Scott Skiles en son joueur qui pourrait bien avoir son mot à dire pour le trophée de MIP à la fin de la saison s’il continue comme ça. Allez, tournée de Ruinart pour tout le monde !

À l’image d’Evan, le Magic valide là un bon début de saison et égalise son bilan à 6-6 avant de recevoir les Kings ce samedi puis de se déplacer chez les Cavs lundi. On suivra de près les performances du Français qui n’était pas le seul bleu-blanc-rouge à briller sur les parquets de la NBA hier soir.Éliminé en demi-finale pour la deuxième année consécutive avec les Wizards, Marcin Gortat donnait sa conférence de presse de fin de saison ce lundi. Et alors que Bradley Beal ruminait encore la défaite, le Polonais a donné une explication à son léger passage à vide au mois de février dernier.